/Reconnaissance vocale… Ce n’est plus de la science fiction à la Star Trek

Reconnaissance vocale… Ce n’est plus de la science fiction à la Star Trek

Jeune, j’étais toujours fasciné de voir le Capitaine Kirk parler à l’ordinateur de l’Entreprise (NCC-1701), et que celui-ci le comprenait à tout coup.

Plus tard, dans un de mes premiers emplois, chez Aventure Électronique, nous avions reçu un Apple Power PC 6100 (première génération de Pentium chez Apple, en vente pour 99$ sur ce site http://www.alphacomputers.com/store/page32.html – je les vendais pour 2199$ dans le temps), qui avait le module de reconnaissance vocale dans le système d’exploitation par défaut dans le système 7.5 de Apple (on parle 1995!). Que j’étais fier d’avoir réussi à faire enregistrer 12 commandes à l’ordinateur, de faire parler l’ordinateur avec des commandes préétablies, et qu’une « discussion » entre un humain et un ordinateur devienne réalité.

2011. Où en sommes-nous? J’ai bel et bien tenté dans les dernières années d’utiliser le logiciel intégré de Microsoft pour la reconnaissance vocale. J’ai aussi essayé le Dragon Naturally Speaking.

Ces outils, malgré le temps, n’ont pas évolué une vitesse satisfaisante pour Louis-Martin. Beaucoup d’heures d’apprentissage, beaucoup d’erreurs d’interprétation, et à chaque migration d’ordinateurs (parce que le comble de Microsoft, c’est qu’il assume que votre ordinateur vous suivra jusqu’à la fin des temps, et Windows n’a pas prévu une exportation de votre profil de reconnaissance vocale pour travailler sur un nouvel ordinateur ou avoir plus d’un ordinateur par usager, le travail était toujours à refaire), je me sentais mal à l’aise de recommander une solution de reconnaissance vocale « at large ».

Maintenant, il y a WordQ et SpeakQ. La différence avec WordQ et SpeakQ, c’est que SpeakQ va utiliser son propre système de reconnaissance vocale par-dessus celui de Microsoft pour améliorer la reconnaissance vocale, et en même temps vous offrira les options de quel mot vous avez vraiment dit avant de l’intégrer.

En installant WordQ et SpeakQ sur un ordinateur ayant Windows 7 Édition Intégrale, vous pourrez changer d’une langue à l’autre (anglais, français), et le WordQ et SpeakQ pourra fonctionner en français comme en anglais. Ceci permettra aux personnes qui rédigent des rapports dans les deux langues de pouvoir changer d’une langue à l’autre simplement en effectuant un « Log-off, Log-on » de Français à Anglais, spécifié dans le panneau de configuration. Vous aurez besoin de l’Édition Intégrale de Windows 7 pour cette fonctionnalité. (179.11$, transport inclus chez LMLTechnologie).

http://www.cdw.ca/shop/products/Microsoft-Windows-7-Ultimate-product-upgrade-license/1908499.aspx?AcquirgyID=y00SXAaT&cm_mmc=acquirgy-_-google-_-Canada+Sku-_-39C-00014

Ah, j’oubliais! Aussi, vous pourrez exporter et importer vos profils de reconnaissance vocale d’un ordinateur à l’autre avec WordQ et SpeakQ.

Vous pouvez acheter WordQ & SpeakQ pour 279$ (bilingue inclus!) par l’entremise de LMLTechnologie ou par Math et Mots Monde (même prix) http://monde.mathetmots.com

Avant d’acheter, essayez! Téléchargez l’application et essayez la 30 jours sur votre ordinateur.

http://www.goqsoftware.com/fr/demo/

Message de M. Carlo Coccaro suite au post du blog – 19 Mai 2011

WordQ, à la base, comprend des fonctions de prédiction de mots et de synthèse/rétroaction vocale et que, quand on ajoute SpeakQ, on ajoute la fonctionnalité de reconnaissance vocale que vous exprimez très bien. À noter que l’utilisateur n’a pas besoin de savoir très bien lire ou écrire pour utiliser les deux logiciels, au contraire.

Carlo Coccaro

PDG Math et Mots Monde l Les services pédagogiques Math et Mots

1575, boul. de l’Avenir, Bureau 400 Laval (Qc) Canada  H7S 2N5 

Téléphone et télécopieur.: 514 965-2687 ou 1 877 965-2687 l carlo@mathetmots.com l 

Visitez nos sites Internet:  monde.mathetmots.com l  www.mathetmots.com

2017-02-28T12:26:39+00:00